Jean Piaget. Présentation de l'oeuvre
Fondation Jean Piaget

Pour en savoir plus


JP50b: Introduction à l’épistémologie génétique. Vol. 2: La pensée physique.
Les études sur la pensée physique concernent aussi bien les questions de lecture de l’expérience et de causalité, que celles portant sur les conservations physiques ou encore sur les notions de vitesse et de mouvement, ainsi que sur la notion de hasard. Toutes ces facettes sont traitées dans les cinq chapitres composant ce volume.

EEG5: La lecture de l’expérience
En s’interrogeant sur les relations entre les constats empiriques et les inférences logiques, les collaborateurs du centre d’épistémologie en sont venus très vite à s’interroger sur l’existence de pures lectures de l’expérience. Piaget, qui consacre le second chapitre de cette étude à réexposer sa thèse sur le rôle fondamental de l’assimilation en toute activité cognitive, la perception comprise, résume, dans l’introduction de ce deuxième volume des études d’épistémologie, les résultats des recherches réalisées au centre en 1956-1957. Certes il est depuis longtemps largement reconnu qu’il n’existe pas de pures données de l’expérience. Mais les recherches psychogénétiques permettent de mieux cerner l’apport du sujet à la structuration du donné.

JP67b: Logique et connaissance scientifique
Publié sous la direction de Piaget dans l’encyclopédie la Pléiade, cet ouvrage collectif contient plusieurs chapitres rédigés par le savant suisse. Deux d’entre eux portent sur l’épistémologie de la physique. Le premier contient le bilan qu’il tire de chacune des grandes enquêtes psychogénétiques réalisées sur le temps et la vitesse, les notions de conservation, la causalité et le hasard. Le second, qui conclut cette partie sur l’épistémologie de la physique, traite des "relations entre le sujet et l’objet dans la connaissance physique".

EEG25 et EEG26: Les théories de la causalité. Les explications causales.
Si pendant plusieurs décennies Piaget a placé l’essentiel des efforts de recherche sur l’épistémologie des mathématiques, la seconde moitié des années soixante lui a permis de rétablir la symétrie entre les sciences logico-mathématiques et les sciences physiques. Les volumes vingt-cinq et vingt-six des Etudes d’épistémologie génétique contiennent les textes théoriques résultant de la centaine de recherches consacrées au développement de la causalité opératoire chez l’enfant, ainsi que quelques textes d’histoire des sciences portant eux aussi sur le problème de la causalité. L’un d’entre eux, rédigé par Piaget et exposé dans le volume vingt-cinq, contient une importante mise au point des rapports entre sa conception de la causalité et celle proposée par E. Meyerson. Le volume vingt-six contient le résumé de l’ensemble des recherches sur la causalité, ainsi qu’un chapitre co-rédigé avec Garcia et portant sur les rapports entre espace physique et espace géométrique.

JP83b: Psychogenèse et histoire des sciences
Cette ouvrage contient l’ultime synthèse épistémologique réalisée par Piaget en collaboration avec Garcia. Il contient d’importants chapitres portant aussi bien sur la psychogenèse des connaissances physiques chez l’enfant que sur le développement historique de la physique pré-newtonienne et de la mécanique.

Haut de page







[…] si l’écolier de 12 ans vivant au XXe siècle en arrive à penser le mouvement sur un mode cartésien, il n’y parvient certes pas du premier coup et passe par une série d’étapes préalables, au cours desquelles il en vient même à ressusciter sans s’en douter l’antiperistasis péripatéticienne dont les représentations collectives actuelles ne contiennent cependant plus trace.