Jean Piaget. Présentation de l'oeuvre
Fondation Jean Piaget

Pour en savoir plus


JP50: Introduction à l’épistémologie génétique. Volume trois: La pensée biologique, la pensée psychologique et la pensée sociologique.
La deuxième partie de ce volume est consacrée à l’épistémologie de la psychologie. Parmi les problèmes traités on trouve, par exemple, celui des rapports entre les réalités physiologiques et les réalités psychologiques, ainsi que celui, très délicat, des rapports entre la logique et la psychologie.

JP63a: L’explication en psychologie et le parallélisme psychophysiologique.
Ce chapitre du traité de psychologie reprend, en l’actualisant, le contenu du chapitre sur la psychologie publié dans le troisième volume de l’introduction de 1950. Outre un nouvel exposé du parallélisme psycho-physique (ou psycho-physiologique), on y trouve un examen des différentes formes d’explications en usage dans la psychologie.

JP67b: Logique et connaissance scientifique.
Alors que le chapitre sur l’épistémologie contenu dans cet ouvrage collectif a été rédigé par Gréco, Piaget traite de son côté les deux problèmes principaux propres à l’épistémologie de toutes les sciences de l’homme. L’un porte sur la nature de ces sciences (et donc en particulier sur les cadres explicatifs du psychologue), l’autre sur le sujet humain en général, en tant que sujet connaissant.

Haut de page







Il va bien sans dire […] qu’une fois apte à la représentation imagée, l’enfant demeure, sur le plan perceptif, au bénéfice des conquêtes déjà achevées par l’activité perceptive et l’intelligence sensori-motrice. Il saura donc, perceptivement, ce qu’est une distance, une droite, une figure métrique (tel qu’un carré, à côtés égaux entre eux) ou une perspective, tout en ne sachant transposer ces réalités en pensée ou en représentation lorsque la perception directe ne soutient plus son effort.