Fondation Jean Piaget - Présentation œuvre
Fondation Jean Piaget

Analyse formalisante

Présentation
Citations


Présentation

La méthode d'analyse formalisante constitue, dans la perspective piagétienne d'une genèse des structures de la connaissance, un outil indispensable pour l'épistémologie scientifique. Elle permet de formaliser les structures de la connaissance à chacun des paliers d'équilibre atteint au cours de leur développement et d'en étudier la validité. Toutefois, les structures étant indissociables de leur genèse, Piaget insiste sur la nécessité de coordonner l'analyse formalisante avec l'analyse génétique qui permet seule d'étudier la constitution réelle (par opposition à formelle) de ces structures valables chez le sujet. Tout en reconnaissant la pertinence et même la nécessité des analyses logiques, il oppose donc aux méthodes statiques du positivisme logique, qui aboutissent selon lui à une réduction de la logique à un pur langage et de l'expérience à la seule perception, un point de vue dialectique conciliant structure et genèse, déduction logique et expérience physique. Dans cette perspective, les structures logico-mathématiques ne se réduisent plus à un langage formel, mais résultent d'une genèse à partir des structures immanentes à l'action et de leurs interactions adaptatives avec les objets. Parallèlement, l'expérience ne se confond plus avec une simple copie perceptive de l'objet, mais fait intervenir à tous les niveaux un cadre logico-mathématique, correspondant aux structures du sujet.

©Marie-Françoise Legendre

Toute extrait de la présente présentation doit mentionner la source: Fondation Jean Piaget, Piaget et l'épistémologie par M.-F. Legendre
Les remarques, questions ou suggestons peuvent être envoyées à l'adresse: Marie-Françoise Legendre.

Haut de page

Citations

Analyse formalisante Nous parlerons d'analyses formalisantes pour désigner les méthodes qui, comme celles de l'empirisme logique, ajoutent à l'analyse directe des processus de connaissance un examen des conditions de leur formalisation et de la coordination entre cette formalisation et l'expérience. L.C.S., p. 65

Complémentarité des analyses formalisante et génétique (...) en défendant à côté des exigences de l'analyse formalisante, celles de l'analyse génétique, que le positivisme logique a négligées, nous serons conduit à restituer leur rôle aux activités du sujet, à substituer à la fermeture des sciences que le positivisme voudrait nous imposer, la notion de sciences indéfiniment ouvertes et, en un mot, à restaurer l'esprit dialectique dans le double sens d'une dialectique de la structure et de la genèse et d'une dialectique du sujet et de l'objet. L.C.S., p. 80.

Analyse formalisante et positivisme logique En conclusion, nous retiendrons du positivisme logique la méthode d'analyse formalisante, utile en tous les domaines et indispensable à toute épistémologie scientifique. Mais cette méthode ne saurait suffire à elle seule à tous les besoins de l'épistémologie, car, à soutenir que les structures logico-mathématiques ne constituent «rien d'autre qu'un langage» et surtout à soutenir que l'expérimentation repose sur la perception, on soulève des questions de fait en plus des questions de validité formelle et ces questions de fait ne sauraient être résolues par un simple examen du comportement du sujet en ses états achevés et réclament donc l'emploi d'une analyse génétique. L.C.S., p. 104

Haut de page







La naissance des opérations rationnelles, est […] due essentiellement à une décentration et à une coordination corrélatives des points de vue ou des différents systèmes de référence attachés aux actions ou aux intuitions successives ; elle l’est surtout à une décentration et à une coordination des points de vue ou systèmes de référence liés aux différents individus (observateurs) obligés de mettre leurs perspectives en réciprocité.