Fondation Jean Piaget – Présentation de l'œuvre de Piaget
Fondation Jean Piaget

Le positivisme

Présentation
Citations


Présentation

Face aux transformations continuelles des sciences, les courants positivistes s'efforcent de délimiter leurs frontières, contre toute incursion possible de la métaphysique. Ils cherchent également à fixer définitivement les principes et méthodes elles-mêmes de la science. C'est précisément l'objectif poursuivi par le positivisme d'Auguste Comte, qui prend pour fondement de son épistémologie l'existence d'une frontière stable et immuable entre la métaphysique et les sciences, tenant à la nature même de leurs problèmes respectifs. Or, il est vain pour Piaget de vouloir établir des barrières entre les phénomènes et les modèles qui les débordent, entre les lois d'une part et les causes d'autre part. De même, il est illusoire de chercher à opposer les sciences et la métaphysique car s’il existe entre elles des différences, elles ne tiennent pas à la nature des problèmes qu’elles abordent. Elles résident dans les méthodes employées et dans la manière de délimiter les questions. Plutôt que de les appréhender en bloc et de chercher à rendre compte de l'expérience totale, les sciences s'efforcent au contraire de délimiter les problèmes et d'affiner les méthodes.

©Marie-Françoise Legendre

Toute extrait de la présente présentation doit mentionner la source: Fondation Jean Piaget, Piaget et l'épistémologie par M.-F. Legendre
Les remarques, questions ou suggestons peuvent être envoyées à l'adresse: Marie-Françoise Legendre.

Haut de page

Citations

Le positivisme d'Auguste Comte
Selon le positivisme (...), il existe des problèmes qui sont par nature scientifique et comportent alors (mais par dérivation) certaines méthodes propres de solution; et d'autres problèmes qui sont par nature métaphysiques et seront considérés soit comme simplement insolubles (opinion de Comte), soit encore comme dénués, en leurs termes mêmes, de toute signification (positivisme logique contemporain). L.C.S., p. 44.
Il ne reste plus alors qu'à caractériser cette frontière pour obtenir une image exacte et stable de ce que l'on peut trouver à son intérieur, c'est-à-dire de la connaissance scientifique. Pour Auguste Comte, deux caractères principaux dominent un tel tableau; (a) la science ne s'occupe que des phénomènes et non pas de la «nature des choses»; (b) la science ne connaît que des lois et ignore le «mode de production des phénomènes», c'est-à-dire la causalité. L.C.S., p. 44.

Haut de page







[…] un système est en équilibre lorsque toutes les transformations virtuelles (équivalant ici aux opérations possibles) se compensent, c’est-à-dire qu’à chaque transformation possible en correspond une autre, orientée en sens inverse de la première et de valeur égale. Dire que les opérations s’organisent en structures réversibles ou dire qu’elles tendent vers certaines formes d’équilibres signifie donc la même chose.

J. Piaget, Problèmes de psychologie génétique, 1964, (1ère publication en russe, en 1956), in Six études de psychologie, p. 150