Fondation Jean Piaget


Articles de 1951 à 1960


1951.
A propos d'un traité de logique: réponse à M. E. W. Beth
Methodos, 3, n. 11, pp. 243-244.

1951 (avec M. Lambercier).
La comparaison des grandeurs projectives chez l'enfant et chez l'adulte
Archives de psychologie, 33, n. 130, pp. 81-13.

1951 (avec A.M. Weil).
Le développement, chez l'enfant, de l'idée de patrie et des relations avec l'étranger
Bulletin international des sciences sociales, vol. 3, n. 3, pp. 615-621. (Publié aussi in: Revue européenne des sciences sociales, 1976, 14, n. 38-39, pp. 124-147.)

1951.
Pensée égocentrique et pensée sociocentrique
Cahiers internationaux de sociologie, 10, pp. 34-49. (Voir aussi pp. 175-177: Post scriptum en réponse à M. Piaget, par Henri Wallon. Publié aussi in: Revue européenne des sciences sociales, 1976, vol. 14, n. 38-39, pp. 148-160.)

1951 (avec M. Lambercier).
La perception d'un carré animé d'un mouvement de circumduction (effet Auersperg et Buhrmester)
Archives de psychologie, 33, n. 130, pp. 131-195.

1951.
L'utilité de la logistique en psychologie
L'année psychologique, 50, p. 27-38.

1952.
Équilibre et structures d'ensemble
Bulletin de psychologie, 6, pp. 4-10. (Leçon inaugurale en Sorbonne, précédé d'une déclaration de Jean Piaget.)

1952.
La logistique axiomatique ou "pure", la logistique opératoire ou psychologique et les réalités auxquelles elles correspondent
Methodos: rivista trimestrale di metodologia e di analisi del linguaggio, 4, n. 13, p. 72-84.

1952.
De la psychologie génétique à l‘épistémologie
Diogène (Paris), n. 1, p. 38-54. (Publié aussi in: Psychologie et épistémologie / Jean Piaget. Paris: Denöel-Gonthier, 1970, pp. 33-58.)
Texte PDF mis à disposition le 27.05.2013
 - Présentation
La version de ce texte placée en 2013 sur le site FJP contenait une petite erreur de transcription à la p. 37 (avant-dernière ligne et dernière ligne). Nous remercions M. Christophe Villagines de nous avoir averti de cette erreur.

FJP, 27.5.2013


1952.
Quelques illusions géométriques renversées
Revue suisse de psychologie pure et appliquée, 11, pp. 19-25. (Rectification à l'article voir pp. 157-158.)

1952-1953.
Le développement de l'intelligence chez l'enfant et chez l'adolescent
Bulletin de psychologie, 6, pp. 70-72, 143-147, 208-221, 299-304, 470-475. (Cours de Sorbonne. Première leçon du cours voir sous le titre: Équilibre et structures d'ensemble, 1952. Fin du cours voir sous le titre: La période des opérations formelles et le passage de la logique de l'enfant à celle de l'adolescent, 1954.)

1953.
La centration perceptive et les illusions primaires et secondaires
L'année psychologique, 53, fasc. 2, pp. 722-724.

1953 (avec M. Lambercier).
La comparaison des différences de hauteur dans le plan fronto-parallèle
Archives de psychologie (Genève), 34, n. 134, pp. 73-107.

1953.
Le développement des fonctions cérébrales chez l'enfant et l'adolescent
Archives suisses de neurologie et de psychiatrie (Zürich), 71, fasc. 1/2, p. 216.

1953 (avec M. Denis-Prinzhorn).
L'estimation perceptive des côtés du rectangle
Archives de psychologie, 34, n. 134, pp. 109-131.

1953 (avec P.A. Osterrieth).
L'évolution de l'illusion d'Oppel-Kundt en fonction de l'âge
Archives de psychologie, 34, n. 133, pp. 1-38.

1953.
How children form mathematical concepts
Scientific American, 1953, vol. 189, n. 5, pp. 74-79. (Publié aussi in: Readings in educational psychology / ed.: William C. Morse and G. Max Wingo. Chicago... [etc.]: Scott Foresman, 1962, pp. 193-197. Readings in the psychology of cognition / ed. by Richard C. Anderson, David P. Ausubel. New York... [etc.]: Holt Rinehart and Winston, 1965, pp. 406-414. Frontiers of psychological research / selected and introd. by Stanley Coopersmith. San Francisco; London: W. H. Freeman, [1966?], pp. 202-206.)

1953.
Structures opérationnelles et cybernétique
L'année psychologique, 53, fasc.1., pp. 379-388.
Texte PDF mis à disposition le 09.12.2007
 - Présentation
Texte d'une communication donnée au congrès de l'APSLF sur "Le système nerveux et la psychologie", cet article d'une dizaine de pages offre à son auteur l'occasion de justifier son utilisation de l'algèbre logique pour modéliser la pensée humaine en soulignant la parenté de cette modélisation avec celle que des neurophysiologues tels que Warren McCulloch font de la logique propositionnelle dans leur modélisation du système nerveux alors assimilé aux machines logiques crées par les cybernéticiens de cette époque.

1954 (avec A. Morf).
L'action des facteurs spatiaux et temporels de centration dans l'estimation visuelle des longueurs
Archives de psychologie, 34, n. 136, 1954, pp. 243-288.

1954.
Les activités mentales en rapport avec les expressions symboliques, logiques et mathématiques
Synthese, 9, n. 2, pp. 73-90. (Reproduit dans Synthese, 1957-1958, 10, pp. 127-145.)

1954.
Ce qui subsiste de la théorie de la Gestalt dans la psychologie contemporaine de l'intelligence et de la perception
Revue suisse de psychologie pure et appliquée, 13, n. 1, p. 72-83. (Publié aussi in: Problèmes actuels de la théorie de la Gestalt / J. de Ajuriaguerra et al. Bern: Huber, pp. 72-83. Problèmes de psychologie génétique. Paris: Denoël Gonthier, 1972, pp. 126-142.)
Texte PDF mis à disposition le 29.04.2013

1954 (avec M. Denis-Prinzhorn).
L'illusion des quadrilatères partiellement superposés chez l'enfant et chez l'adulte
Archives de psychologie, 34, n. 136, pp. 289-320.

1954.
Inconditionnés transcendantaux et épistémologie génétique
Dialectica, 8, n. 1, pp. 5-13.
Texte PDF mis à disposition le 18.06.2012
 - Présentation
[Texte de présentation, version du 4 mai 2012.]

Dans ce bref article publié en 1954 dans la revue Dialectica, Piaget répond au philosophe suisse romand Henri Miéville qui, dans une étude sur l’idée même de vérité, mettait en doute la possibilité d’une épistémologie génétique visant à résoudre des problèmes de théorie de la connaissance au moyen du seul recours aux méthodes scientifiques de la psychologie, de la sociologie, de la logique, etc. Un tel projet ne pourrait qu’échouer dans la mesure où elle exigerait le recours à deux inconditionnés transcendantaux préalables: (1) le principe d’identité ou le postulat de l’existence d’un invariant, ainsi que (2) un équilibre idéal également présupposé et qui expliquerait que la raison n’évolue pas sans raison. Pour Piaget, la seule issue possible pour éviter les aléas de la réflexion philosophique consiste précisément à ne pas présupposer autre chose que les exigences méthodologiques, certes circulaires, des sciences impliquées dans le projet de l’épistémologie génétique — sciences comme la psychologie et la sociologie, en ce qui concerne les faits cognitifs, et sciences logiques en ce qui concerne tout ce qui touche à la déduction et à la modélisation concernant ces faits. Or ce que l’épistémologie génétique a jusqu’alors montré est que l’essor des jugements d’identité, et donc du principe d’identité, chez les sujets est intimement lié à l’acquisition de structures opératoires assurant la réversibilité de la pensée, et d’autre part que l’évolution de la raison révèle un accroissement d’équilibre, ce qui n’implique en rien le présupposé d’un équilibre idéal préexistant. Un double constat qui justifie à lui seul l’intérêt de l’épistémologie génétique —et donc d'une épistémologie scientifique au sens défini plus haut— pour la résolution de problèmes classiques de théorie de la connaissance.

Piaget reviendra au cours des années 1960 et 70 sur cette question du rôle et de la signification du principe d'identité dans la genèse des notions de conservation (voir par exemple le volume des Etudes d'épistémologie génétique rapportant les recherches entreprises au CIEG sur «L'épistémologie et la psychologie de l'identité», EEG24).

1954.
Le langage et la pensée du point de vue génétique
Acta psychologica (Amsterdam), 10, pp. 51-60. (Publié aussi in: Thinking and speaking: a symposium / ed. by G. Révész. Amsterdam: North-Holland, 1954, pp. 51-60. Six études de psychologie / Jean Piaget, 1964, pp. 101-113.)
Texte PDF mis à disposition le 01.07.2008
 - Présentation
Ce bref article résume très bien la conception piagétienne des rapports entre le langage et la pensée (logique) en indiquant comment, si le premier est condition nécessaire au complet développement de cette pensée, celle-ci n'en puise pas moins sa source dans la logique des opérations concrètes (classification et sériation), et plus profondément encore dans la logique des coordinations d'actions à l'œuvre dans les dernières étapes de construction de l'intelligence sensori-motrice.

1954.
La période des opérations formelles et le passage de la logique de l'enfant à celle de l'adolescent
Bulletin de psychologie, 7, n. 5, pp. 247-253. (Première leçon de cours; suite, voir sous les titres: 'Equilibre et structures d'ensemble', 1952. 'Le développement de l'intelligence chez l'enfant et chez l'adolescent', 1953.)

1954.
Remarques sur le jeu de l'enfant et la pensée symbolique
Bulletin de psychologie, 7, n. 12, pp. 702-709.

1954 (avec F. Maire et F. Privat).
La résistance des bonnes formes à l'illusion de Müller-Lyer
Archives de psychologie, 34, n. 135, pp. 155-201.

1955.
Le développement de la perception de l'enfant à l'adulte
Bulletin de psychologie, 8, pp. 183-188, 489-492, 553-563, 643-671.

1955.
Essai d'une nouvelle interprétation probabiliste des effets de centration de la loi de Weber et celle des centrations relatives
Archives de psychologie, 35, n. 137, pp. 1-24.

1955 (avec F. Pène).
Essai sur l'illusion de la médiane des angles en tant que mesure de l'illusion des angles
Archives de psychologie, 35, n. 137, pp. 77-92.

1955 (avec A. Morf).
Note sur l'illusion des droites inclinées
Archives de psychologie, 35, n. 137, pp. 65-76.

1956.
Centration et décentration perceptives et représentatives
Rivista di psicologia, vol. 50, fasc. 4, pp. 205-223.

1956 (avec V. Bang).
Comparaison de l'illusion d'Oppel-Kundt au tachistoscope et en vision libre
Archives des sciences, 9, pp. 210-213.

1956 (avec A. Morf).
Les comparaisons verticales à faible intervalle
Archives de psychologie, 35, n. 140, pp. 289-319.

1956 (avec M. Lambercier).
Les comparaisons verticales à intervalles croissants
Archives de psychologie, 35, n. 140, pp. 321-367.

1956 (avec S. Taponnier et al.).
L'estimation des longueurs de deux droites horizontales et parallèles à extrémités
Archives de psychologie, 35, n. 140, pp. 369-399.

1956.
La formation des connaissances
Bulletin de psychologie, 9, pp. 148-156, 269-273, 483-495, 701-727. (Cours de Sorbonne 1955-1956.)

1956 (avec M. Lambercier).
Grandeurs projectives et grandeurs réelles avec étalon éloigné
Archives de psychologie, 35, n. 139, pp. 257-280.

1956.
Motricité, perception et intelligence
Enfance, 9, n. 2, pp. 9-14.
Texte PDF mis à disposition le 14.01.2013

1956 (avec A. Morf).
Note sur la comparaison de lignes perpendiculaires égales
Archives de psychologie, 35, n. 139, pp. 233-255.

1956.
Problèmes de psychologie génétique
in Voprossi Psykhologuii. (Le titre français est celui qui a été donné à la version originale française publiée pour la première fois en 1964 dans les "Six études de psychologie génétique".)
Présentation
[Texte de présentation — version du 31 mai 2011.]

La version française publiée pour la première fois en 1964 est en voie d'édition et pourra être chargée dans les semaines qui viennent sur la page Textes/Extraits du site FJP (sous l’année 1964).


1956.
Quelques impressions d'une visite aux psychologues soviétiques
Bulletin international des sciences sociales, 8, n. 2, pp. 401-404.

1956 (avec E. Vurpillot).
La surestimation de la courbure des arcs de cercles
Archives de psychologie, 35, n. 139, pp. 215-232.

1957.
The child and modern physics
Scientific American, 196, n. 3, pp. 46-51.

1957.
Méthode axiomatique et méthode opérationnelle
Synthese, 10, pp. 23-43.

1957.
Le mythe de l'origine sensorielle des connaissances scientifiques
Actes de la Société helvétique des sciences naturelles, p. 20-34. (Publié aussi in: Psychologie et épistémologie / Jean Piaget, 1970, pp. 80-109.)
Texte PDF mis à disposition le 03.06.2013

1957.
Les notions de vitesse, d'espace parcouru et de temps chez l'enfant de cinq ans
Enfance, 10(1957), n. 1, pp. 9-42. (A propos des travaux de P. Fraisse et P. Vautrey et d'une nouvelle théorie physique de J. Abelé.)

1957.
Les relations entre la perception et l'intelligence dans le développement de l'enfant
Bulletin de psychologie, 10, pp. 376-381, 751-760. (Cours à la Sorbonne).

1958 (avec M. Lambercier).
La causalité perceptive visuelle chez l'enfant et chez l'adulte
Archives de psychologie, 36, n. 142/143, pp. 77-201.

1958 (avec Y. Feller et E. McNear).
Essais sur la perception des vitesses chez l'enfant et chez l'adulte
Archives de psychologie, 36, n. 144, pp. 253-327.

1958.
Les étapes du développement mental
Bulletin de psychologie, 11, p. 217-219, 347-351, 438-440, 520-522, 678-685, 878-882. (Cours tenu à la Sorbonne de 1957 à 1958.)

1958 (avec J. Maroun).
La localisation des impressions d'impact dans la causalité perceptive tactilo-kinesthésique
Archives de psychologie., 36, n. 142/143, pp. 202-235.

1958 (avec V. Bang and B. Matalon).
Note on the law of temporal maximum of some optico-geometric illusions
The American journal of psychology, 71, n. 1, pp. 277-282. (Publication originale en langue anglaise.)

1958 (avec M. Weiner).
Quelques interférences entre la perception de la vitesse et la causalité perceptive
Archives de psychologie, 36, n. 142/143, pp. 236-252.

1959.
Allocution de M. le professeur Jean Piaget
Acta psychologica, Amsterdam, 15, pp. 6-8. (Allocution à la séance d'ouverture du 15e Congrès international de psychologie à Bruxelles le 28 juillet 1957.)

1959.
Les échanges franco-suisses en psychologie scientifique
Revue économique franco-suisse (Paris), 39, n. spécial juin, p. 51.

1959.
L'image mentale et la représentation imagée chez l'enfant
Bulletin de psychologie, 12, pp. 264-269, 538-540, 574-576, 724-727, 806-807, 857-860. (Cours tenu à la Sorbonne de 1958 à 1959.)

1959.
Lettre
Revue de théologie et de philosophie (Lausanne), 9, n. 1, pp. 44-47. (Ce numéro spécial porte le titre: "Hommage à Arnold Reymond".)

1959.
Les modèles abstraits sont-ils opposés aux interprétations psycho-physiologiques dans l'explication en psychologie
Bulletin de psychologie, 13, pp. 7-13. (Esquisse d'autobiographie intellectuelle. Publié aussi in: Revue suisse de psychologie, 1960, 19, n. 1, pp. 57-65.)

1959 (avec J. Rutschmann et Benjamin Matalon).
Nouvelles mesures des effets de centration en présentation tachistoscopique
Archives de psychologie, 37, n. 146, pp. 140-165.

1959.
Perception, apprentissage et empirisme
Dialectica, 13, n. 1, pp. 5-15. (Publié aussi in: Problèmes de psychologie génétique / Jean Piaget, 1972, pp. 95-109.)
Texte PDF mis à disposition le 02.04.2013

1959.
Pourquoi la formation des notions ne s'explique jamais par la seule perception
Acta psychologica (Amsterdam), 15, pp. 314-316.

1959.
Die relationale Methode in der Psychologie der Wahrnehmung
/ [trad.: Karl Witte]
Zeitschrift für experimentelle und angewandte Psychologie, 6, n. 1, pp. 77-94.

1959.
Le rôle de la notion d'équilibre dans l'explication en psychologie
Acta psychologica, 15, pp. 51-62. (Publié aussi in: Six études de psychologie / Jean Piaget, 1964, pp. 114-131.)
Texte PDF mis à disposition le 28.03.2010
 - Présentation
[Texte en cours de rédaction; version au 21 mars 2010]

En 1956, dans le cadre des premiers travaux du CIEG Piaget s'est penché avec ses collègues du Centre, sur la question, qu'il reprendra dans les années 1970, du mécanisme de construction des structures logico-mathématiques. Déjà l'équilibration était évoquée comme le mécanisme central de cette construction. L'un des intérêts principaux de cet article de 1959 est de révéler la vision essentiellement probabiliste que Piaget se faisait alors, dans les années 1950, de la modélisation et de l'explication de ce mécanisme.

Un deuxième intérêt de ce texte est de mettre en rapport les similitudes et les différences entre les régulations et compensations assurant la genèse des constances perceptives, et le mécanismes de régulation et de compensation aboutissant à des structures (logico-mathématiques) opératoires qui seules présentent une réversibilité et une stabilité complètes des compensations en jeu, ceci en raison de la parfaite et complète anticipation de toutes les transformations possibles à l'intérieur de chacune de ces structures.

1960.
L'aspect génétique de l'oeuvre de Pierre Janet
Psychologie française, 5, n. 1, pp. 111-117.
Texte PDF mis à disposition le 15.04.2013

1960.
Chronique de l'Institut des sciences de l'éducation, section psychologie
Bastions de Genève, 5, p. 102-105.

1960.
Le développement des perceptions chez l'enfant
Bulletin de psychologie, 13, pp. 209-214, 481-484, 529-535, 865-873, 933- 937.

1960.
Les praxies chez l'enfant
Revue neurologique (Paris), 102, n. 6, pp. 551-565. (Publié aussi in: Problèmes de psychologie génétique / Jean Piaget. Paris: Denoël-Gonthier, 1972, pp. 67-94.)
Texte PDF mis à disposition le 16.03.2008
 - Présentation
Dans cet article, Piaget traite trois sortes de problèmes: (1) le lien des praxies avec les coordinations d'actions propres à l'intelligence sensori-motrice, (2) le lien des praxies avec le mécanisme de l'intelligence ou pensée opératoire, (3) le lien des praxies avec les images mentales (donc les aspects figuratifs de la pensée).

1960.
Wahrnehmungskonstanzen und Kausalitätswahrnehmung
/ [aus dem Französischen von L. Hürsch, A. Kohler und W. Witte]
Psychologische Beiträge, Bd. 5, H. 1-2, pp. 183-231.

Haut de page


[…] la psychologie relie la biologie à la mathématique, en expliquant la formation des êtres abstraits à partir des conduites vivantes, de même que la physique relie la mathématique à la biologie en préparant l’explication des structures organisées à partir des réalités matérielles interprétées mathématiquement.