Charles-Robert Darwin (1809-1882). Naturaliste anglais

Darwin est généralement, et avec raison, rangé parmi les rares savants dont les travaux et les conceptions ont bouleversé l’image de l’homme dans la nature. Même s’il a été précédé par le naturaliste et biologiste français Lamarck, qui, dès le début du dix-neuvième, a soutenu la thèse de l’évolution des espèces, Darwin a été en effet le premier à accumuler sur une large échelle les indices empiriques confortant l’idée évolutionniste, et surtout il est le premier à avoir adopté une explication entièrement naturelle de l’évolution (alors que Lamarck réservait encore une place dans cette évolution à une notion de "plan de la nature" laissant supposer l’existence d’un créateur extérieur). Cette explication repose pour l’essentiel sur la thèse de la sélection naturelle selon laquelle l’adaptation parfois extraordinaire des êtres vivants au milieu dans lesquels ils vivent découle des avantages qu’ont les organismes héréditairement dotés de façon purement contingente d’une capacité légèrement supérieure de survivre et de se reproduire dans les conditions imposées par les ressources limitées offertes par ce milieu.

Même si Piaget se refusera toujours à admettre la sélection naturelle comme mécanisme explicatif principal de l’évolution et de l’adaptation des êtres vivants, il est évident que son œuvre est pour une part le résultat du bouleversement apporté par le naturaliste anglais à l’image que l’homme se faisait de sa place dans la nature, ou, en d’autres termes, de la thèse, qui diffusera alors très vite, de l’existence d’une véritable transformation des espèces.

Parmi les nombreux ouvrages de Darwin mentionnons, en plus de celui, célèbre, sur "L’origine des espèces" (1859), "La descendance de l’homme et la sélection sexuelle" (1871) et "L’expression des émotions chez l’homme et les animaux" (1873).

Lien URL: http://www.aboutdarwin.com/

© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 5 avril 2018