Albert Einstein (1879-1955). Physicien allemand, puis suisse

Père de la théorie de la relativité, Einstein est probablement non seulement l’un des deux ou trois plus grands savants du vingtième siècle, mais le plus populaire. Il doit certes une partie de cette popularité à ces engagements sociaux et politiques. Mais ce sont avant tout les impacts que la découverte de la relativité physique a eus à la fois sur le monde de la science et sur ses applications, bénéfiques ou non, qui assurent au physicien allemand, naturalisé suisse en 1901, sa grande popularité. Pourtant, alors qu’une théorie telle celle de Darwin sur la transmission des espèces n’offre pas de véritable difficulté de compréhension, il en va autrement des découvertes d’Einstein. Ce sont les concepts généraux les plus familiers à l’esprit humain adulte, à savoir le temps et l’espace, qui sont alors fondamentalement modifiés par elles.

Contrairement à ce qui s’est passé avec les révolutions copernicienne et darwinienne, la résistance rencontrée par Einstein auprès d’un bon nombre de physiciens et de philosophes aussi brillants que Bergson n’est pas le résultat d’un choc entre science et religion. Elle est purement intellectuelle et tient au fait que le sens commun a toutes les peines du monde à déconstruire le cadre apriori laborieusement acquis au cours de la psychogenèse. La profondeur conceptuelle du remaniement intellectuel auquel ont abouti les travaux scientifiques et les réflexions d’Einstein fournit ainsi la raison pour laquelle ceux-ci ont eu un impact important sur la psychologie et l’épistémologie génétiques, et d’ailleurs déjà sur les études de philosophie des sciences conduites par les précurseurs de Piaget, dont Brunschvicg. La déconstruction à laquelle s’est livrée le physicien permet de mieux comprendre la construction des notions classiques d’espace et, surtout, de temps.

Dans plusieurs de ses écrits (par ex. à la page 45 du 2e volume de sa monumentale Introduction à l'épistémologie génétique), Piaget rappelle d'ailleurs le conseil qu'Einstein lui avait donné (en 1928, lors d'une rencontre à Davos) d'entreprendre l'étude du développement des notions de temps et de vitesse chez l'enfant afin de vérifier s'il n'y aurait pas chez celui-ci comme dans la nouvelle physique relativiste une certaine primauté de la notion de vitesse sur celle de temps…

Les deux écrits originaux sur les théories de la relativité restreinte et de la relativité généralisée datent, l’un de 1905, et l’autre de 1916. En plus de ses écrits de physique, Einstein a publié de nombreuses essais tentant de vulgariser pour un public plus ou moins étendu les concepts de la relativité à des non-physiciens. Mentionnons parmi eux, "La théorie de la relativité restreinte et générale" (1916, traduit en français en 1976), "L’évolution des idées en physique" (rédigé en collaboration avec L. Infeld, publié en français en 1963 et constamment réédité) et enfin "La relativité" (trad. fr. 1956).

Liens URL:
http://www.albert-einstein.org/.index2.html
http://www.westegg.com/einstein/
http://www.alberteinstein.info/


© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 4 juin 2018