Hermann Ludwig von Helmholtz (1821-1894). Physiologiste, physicien, mathématicien et philosophe allemand

Helmholtz est l’un des plus grands savants allemands du dix-neuvième siècle. Esprit profondément interdisciplinaire, il se fera connaître d’abord par sa découverte de l’énergie et de sa conservation à travers les formes différentes qu’elle peut prendre (mécanique, chimique, électrique, etc.). Il sera également l’un des premiers mathématiciens à reconnaître, dès 1868, l’importance des principes de conservation non seulement sur le plan des phénomènes physiques, mais également sur celui des sciences mathématiques, et en tout cas de la géométrie euclidienne (les différentes sorte de géométrie peuvent être distinguées en considérant ce qui se conserve ou non lors des transformations géométriques; c’est ce que montrera le mathématicien allemand Félix Klein, qui apportera alors une nouvelle définition de la géométrie conçue comme l’étude des invariants de différents groupes de transformation).

Helmholtz a par ailleurs réalisé des recherches sur l’optique physiologique qui l’ont conduit à développer une théorie de la perception accordant une place centrale aux "inférences inconscientes" dans l’interprétation des sensations. Il sera à ce titre l’un des auteurs par rapport auquel Piaget prendra position, tant dans ses travaux sur les mécanismes perceptifs que dans ses études sur l’épistémologie de l’espace.

Parmi ses écrits mentionnons son "Mémoire sur la conservation de la force" (1847), le "Manuel d’optique physiologique" (1856), et "Sur les faits qui servent de base à la géométrie" (1868).

Lien URL: http://www-history.mcs.st-andrews.ac.uk/Mathematicians/Helmholtz.html

© Fondation Jean Piaget 2021 - Mise à jour: 6 janvier 2021