Harald Höffding (1843-1931). Philosophe danois

Höffding est l’un des philosophes qui, à la fin du dix-neuvième siècle, ont tenté d’adapter la philosophie de Kant au progrès des sciences et à l’apparition de la psychologie scientifique. Un bon nombre de ses ouvrages seront traduits en français, dont, par exemple, "L’esquisse d’une psychologie fondée sur l’expérience" (1882), et surtout l’ouvrage sur "La pensée humaine, ses formes et ses problèmes" (1910, trad. fr. 1911), que Piaget a lu. On y trouve, assez longuement développée, la thèse selon laquelle l’articulation des intuitions, ou les "intuitions articulées", sont une préparation au jugement logique. On y trouve également un exposé des catégories (non seulement celle, par exemple, d’espace, mais aussi celle de totalité) sur lequel Piaget s’appuiera lors de ses travaux sur la naissance de l’intelligence et la construction du réel. On y trouve enfin, et surtout, la première formulation et la première analyse poussée de ce cercle du sujet et de l’objet que Piaget reprendra et développera dans sa théorie de la connaissance, non sans mentionner l’analyse du philosophe danois. Signalons par ailleurs que, dans ses recherches en mécanique quantique, le physicien danois Niels Bohr s’est lui aussi appuyé sur la théorie de la connaissance développée par son compatriote.

© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 4 juin 2018