Aristote (-384-322). Philosophe grec

Elève pendant près d’une vingtaine d’années de Platon, puis fondateur du Lycée, Aristote occupe une place important dans l’histoire des sciences naturelles et de la logique. Sa théorie de la connaissance prend le contre-pied de celle de son maître, dans la mesure où il accorde un rôle important à l’expérience et aux sensations dans l’acquisition des connaissances. Parmi les conceptions présentes dans le traité "De Memoria et Reminiscentia", on découvre la thèse selon laquelle l’association empirique des données des sens serait la cause de leur réminiscence ultérieure. A ce titre Aristote peut être considéré comme à l’origine du courant qui a dominé la psychologie moderne à la fin du dix-neuvième siècle, à savoir l’associationnisme.

Aristote est en outre le premier auteur à avoir proposé une classification des espèces vivantes et à avoir élaboré une logique du raisonnement exprimant pour une large part cette activité de classification (sa "syllogistique" est basée sur l’étude des concepts tels que ceux d’homme, d’animal, d’être vivant, etc.). Bien que les recherches de Piaget débordent largement, du double point de vue biologique et logique, les travaux d’Aristote, il y a une parenté certaine entre les deux auteurs. Piaget a d’ailleurs été marqué par l’influence du philosophe grec lorsqu’il a élaboré ses premiers projets d’établir une "théorie biologique" de la connaissance. On trouve chez l’un comme chez l’autre un goût plus marqué pour l’observation minutieuse et l’étude systématique des phénomènes naturels (les activités logiques comprises) que pour la pure réflexion théorique. La philosophie, puis l’épistémologie, doivent en outre à Aristote une première détermination des catégories les générales de l’esprit que sont la substance, l’espace (ou le "lieu"), le temps, la quantité, la qualité, etc. Plusieurs fois remaniée et révisée au cours des siècles, cette distinction entre les catégories les plus générales guidera Piaget dans l’organisation de ses recherches sur la genèse des notions cognitives chez l’enfant et chez l’adolescent.

Parmi les ouvrages d’Aristote mentionnons "La physique", le livre sur "L’âme", "La mécanique", "L’histoire des animaux", "La métaphysique", "l’Ethique à Nicomaque", "La réthorique", etc.

© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017