Gaston Bachelard (1884-1964). Physicien, philosophe et critique littéraire français

Comme Piaget et Ferdinand Gonseth, Bachelard fut l’élève de Brunschvicg, et il partage avec eux cette conception dynamique et résolument ouverte que leur maître a élaborée de la raison. Bachelard a cherché à montrer, à travers ses multiples études d’histoire des sciences, comment le savoir scientifique rompt avec la connaissance commune. Y accéder implique de véritables révolutions de la pensée par lesquelles celle-ci s’affranchit des obstacles propres au sens commun, qui l’empêchent de saisir la vraie nature, mathématique, de la réalité. Ce que vise manifestement Bachelard à travers ses écrits profondément pédagogiques de philosophie des sciences, c’est arracher ses lecteurs à l’approche préscientifique, empirique et sensible, de la réalité, pour leur faire apprécier l’approche opposée, mathématisante. Pour Piaget au contraire, s’il y a bien rupture dans la progression des connaissances et de l’intelligence, cette rupture n’empêche pas une certaine continuité, une intégration du dépassé dans le dépassant. D’autre part, ce processus que Bachelard n’évoque que pour l’accès aux sciences les plus avancées, les plus arides, et certainement les plus harmonieuses, Piaget le découvre déjà dans des conduites et des connaissances beaucoup plus élémentaires, chez l’enfant, et par delà dans l’évolution du vivant.

Parmi les nombreuses publications de Bachelard mentionnons "Le nouvel esprit scientifique" (1934), "La poétique de la rêverie" (1960), "La philosophie du non" (1940), "L’activité rationaliste de la physique contemporaine" (1951).

http://www.gastonbachelard.org/fr/maj.htm

© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017