INRC
"Le groupe des quatre transformations propre à la logique propositionnelle de l'adolescent (inversion, réciprocité, inversion de la réciproque ou réciprocation de l'inverse et transformation identique) montre...comment deux formes de la réversibilité opératoire finissent par se coordonner en un système unique" (De la logique de l’enfant à la logique de l’adolescent, p. 3).

Du point de vue psychologique, le groupe INRC (Fig. 34) désigne l’une des structures qui agit au sein de la pensée formelle en lui donnant une puissance opératoire accrue par rapport aux structures caractérisant l’intelligence représentative concrète. Ce groupe unit à l’intérieur d’une seule structure les deux formes d’opérations réversibles, l’inversion (N) et la réciprocité (R), caractéristiques des deux familles de structures opératoires à l’oeuvre au sein de la pensée concrète (les structures de classe et celles de relation). Les deux autres éléments du groupe sont l’opération identique (I), et l’opération corrélative (C), qui revient à prendre l’opération corrélative de celle à laquelle elle s’applique.

En dépit de sa simplicité apparente (le groupe INRC n’est composé que de quatre opérations, contrairement au nombre théoriquement illimité d’opérations que peuvent traiter les structures opératoires concrètes), le fait que les opérations de ce groupe aient pour objet les opérations liées à la pensée concrète explique la raison du décalage vertical constaté entre la maîtrise de l’intelligence opératoire concrète et celle de l’intelligence opératoire formelle.


© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017