intelligence sensori-motrice
"L'intelligence est une adaptation... elle est essentiellement une organisation et sa fonction est de structurer l'univers comme l'organisme structure le milieu immédiat" (La naissance de l’intelligence, p. 10).


L’intelligence sensori-motrice est l’activité ordonnatrice et auto-organisée grâce à laquelle le sujet structure ses actions et les milieux avec lesquels il interagit, de manière à atteindre les buts qu’il se fixe. L’autoconstruction de cette intelligence commence dans les mois qui suivent la naissance et s’achève vers dix-huit mois, avec la construction des instruments de base de l’intelligence représentative, notamment la fonction symbolique.

L’apparition de la représentation psychologique des réalités non perçues mais qui sont reliées à l’action sensori-motrice présente (par exemple la recherche par le bébé d’objets placés dans des boîtes déplacées sous ses yeux) permet au sujet de résoudre les problèmes liés à cette action. Ultérieurement, cette forme d’intelligence sera encadrée par le fonctionnement de l’intelligence représentative, dont les problèmes et les objets ne sont plus ceux de l’activité sensori-motrice (se déplacer dans l’espace proche par exemple), mais ceux liés à l’organisation du monde de la représentation, par rapport auquel la réalité offerte par la perception actuelle et ses prolongements représentatifs immédiats ne sont qu’une partie ou un point de vue particulier.


© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017