réaction circulaire primaire
Par réaction circulaire primaire, Piaget entend le processus par lequel naissent les premiers comportements acquis chez le nourrisson. Lorsqu'un mouvement tel que celui de déplacer la main aboutit à alimenter un schème réflexe héréditaire (par exemple le schème de succion), et donc à apporter une sensation agréable au nourrisson, ce mouvement tend spontanément à se répéter. Cette répétition ou réaction circulaire entraîne la création d'un schème différencié, pour l'enfant lui-même, du schème de départ: dans l'exemple, celui de succion du pouce, qui n'est plus, contrairement au schème réflexe héréditaire, génétiquement prédéterminé, mais est une habitude élémentaire ou un réflexe acquis. Appliquée aux conduites innées et plus ou moins générales de départ (téter, mais aussi agripper, regarder, écouter, etc.), les réactions circulaires primaires sont les seules activités génératrices de nouveaux schèmes que Piaget a pu observer chez ses enfants, dans le deuxième mois après leur naissance. A partir du troisième mois, ce mécanisme de création de schème sera complété par de nouveaux, de plus en plus puissants, et en particulier par les réactions circulaires secondaires, puis tertiaires.


© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017