structure opératoire
"Une structure est un système de transformations qui comporte des lois en tant que système (par opposition aux propriétés des éléments) et qui se conserve ou s'enrichit par le jeu même de ses transformations, sans que celles-ci aboutissent en dehors de ses frontières ou fasse appel à des éléments extérieurs. En un mot, une structure comprend ainsi les trois caractères de totalité, de transformations et d'autoréglage" (Le structuralisme, pp. 6-7).
"Les structures n'existent pas à titre de notions distinctes dans la conscience du sujet mais constituent seulement des instruments de son comportement" (Etudes d’épistémologie génétique, volume 14, p. 195).

"Structure opératoire" s’entend dans deux sens liés l’un à l’autre. Il s’agit d’abord du groupement ou du groupe particulier d’opérations résultant d’un processus d’équilibration cognitive, au terme duquel sont regroupées des actions réelles ou de pensée appartenant à une même famille épistémologique (le temps, l’espace, le nombre, les propositions, etc.). Il s’agit ensuite des propriétés mathématiques qu’acquièrent ces regroupements lorsqu’ils atteignent une composabilité interne qui explique les propriétés de stabilité et de réversibilité de la pensée lorsque, par exemple, elle est confrontée au problème d’organiser de manière cohérente les activités dans l’espace et dans le temps de l’organisme qui la supporte.

Il est remarquable que l’intelligence d’un organisme se manifeste par des propriétés de groupement de ses opérations au moins partiellement isomorphes aux propriétés que les mathématiciens ont détectées dans des structures telles que celle des nombres entiers (associativité, existence d’une inverse pour toute composante du groupe, etc.).


© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 4 juin 2018