permanence de l’objet
"Le premier des principes de conservation est la croyance en la permanence de l'objet solide, de sa forme et de ses dimensions" (Le développement des quantités physiques chez l’enfant, p. 6).

Dépendante de la construction par le sujet des catégories d’espace et de temps, la permanence de l’objet est une propriété attribuée par le sujet à un objet dont il postule une existence dans le temps et dans l’espace, indépendante de la perception ou de la conception qu’il peut avoir de cet objet. L’objet permanent est le premier invariant d’un groupe construit par l’enfant (et plus précisément d’un groupement), à savoir celui des déplacements que le bébé de dix-huit mois environ réalise dans son espace proche, ou qu’il fait accomplir aux objets de cet espace.

Etudiée par Piaget dans ses recherches sur la naissance de l’intelligence sensori-motrice, cette notion est essentielle au fonctionnement de la pensée. Si les êtres considérés par celle-ci s’anéantissaient et resurgissaient sans cesse, de manière totalement désordonnée, nous serions, dans notre rapport au monde, ballottés d’une expérience à l’autre, sans aucune possibilité d’anticiper ce qui va se produire après telle transformation ou tel déplacement.


© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 9 septembre 2017