assimilation
L’assimilation est le processus par lequel une réalité extérieure est intégrée à un schème. Pour Piaget, le processus d’assimilation est la condition de toute appréhension, par les systèmes cognitifs ou les schèmes, des réalités auxquelles ils sont confrontés ou avec lesquelles ils entrent en interaction. Du point de vue de l’observateur qui l’étudie, toute activité cognitive est en effet une mise en relation d’un sujet avec un objet (au sens large qui inclut autrui) au cours de laquelle le premier peut chercher à reconnaître, à transformer, à expliquer ou à comprendre le second, ce qui ne peut se faire que par l’intermédiaire de notions et de savoir-faire intellectuels préalables (classifications, mises en relation, etc.), qui servent de cadres d’assimilation de l’objet considéré. Il ne saurait donc y avoir de saisie pure de ce qui s’offre au sujet, ce qui est appréhendé par quelque canal sensoriel que ce soit recevant forcément l’empreinte du cadre cognitif utilisé lors de sa saisie.

Comme son nom l’indique, l’assimilation revient à transformer l’autre en même, ce processus pouvant être accompagné de son contraire, l’accommodation ou la transformation du cadre d’assimilation en raison des limitations ou des obstacles qu’il rencontre.


© Fondation Jean Piaget 2017 - Mise à jour: 9 septembre 2017