germen
Mot latin, "germen" est le terme choisi par le biologiste Weismann pour désigner les éléments, selon lui non mortels (sauf par accident), qu’un organisme transmet à ses descendants lors de sa reproduction. Weismann oppose le germen au "soma", soit la partie corporelle mortelle de cet organisme.

Cette conception est ainsi à l’opposé des explications lamarckiennes de l’hérédité et de l’évolution, dans la mesure où le corps ne fait que transmettre la substance immortelle d’une espèce. Révisée en fonction des découvertes de la biologie moléculaire, la thèse de Weismann sera l’une des composantes principales de la théorie de l’évolution des espèces adoptée par les néo-darwiniens du vingtième siècle.


© Fondation Jean Piaget 2018 - Mise à jour: 5 avril 2018