Fondation Jean Piaget

Jean Piaget: Vie et philosophie

par Guy Cellérier

[Ces pages sont une reproduction de l'ouvrage – aujourd'hui épuisé – imprimé par les Presses Universitaires de France en 1973 dans la collection "Philosophes". La pagination de l'édition originale est indiquée entre crochet. Toute citation du texte de G. Cellérier doit mentionner cette pagination, l'année de publication ainsi que les noms de l'auteur et de l'éditeur.]

Haut de page







A comparer […] les diverses explications du mouvement données au cours du développement de la causalité, on s’aperçoit que toutes restent vraies à une certaine échelle d’observation, à partir de Galilée et de Descartes, tandis que les explications antérieures ont toutes dû abandonner le terrain de la physique elle-même. L’explication animiste du mouvement demeure p. ex. exacte si l’on veut, mais à la condition d’être réservée à la description globale des comportements psycho-physiologiques. L’explication d’Aristote, contraire au principe d’inertie et attribuant une finalité à tout mouvement naturel, est de même physiquement fausse et ne conserve une légitimité approximative que sur le plan biologique des mouvements réflexes ou instinctifs.