Pierre Duhem (1861-1916). Physicien, historien et philosophe des sciences français

Comme historien des sciences, Duhem a réalisé d’importants travaux sur l’évolution de la cosmologie et de la physique, de Platon à Copernic. Adoptant sans réserve le catholicisme, une grande partie de ses études d’histoire et de philosophie des sciences ont pour but de soutenir une conception de la connaissance scientifique qui soit en accord complet avec l’enseignement de l’église. Duhem a été ainsi conduit à adopter une forme radicale de conventionnalisme selon laquelle les principes de base d’une science sont de pures conventions, sans portée de réalité.

Anticipant sur certains travaux récents de philosophie des sciences, Duhem a par ailleurs soutenu la thèse selon laquelle il n’existe pas en science d’expérience cruciale permettant de vérifier ou d’invalider définitivement une théorie scientifique. La science peut bien privilégier une explication plutôt qu’une autre en ce qui concerne un ensemble de phénomènes (comme par exemple les mouvements des corps célestes); mais l’hypothèse qu’elle adopte (en l’occurrence l’hypothèse copernicienne du mouvement de la terre autour du soleil) ne peut prétendre décrire ce qu’est réellement la réalit étudiée.

Il n’y a pas de doute que les analyses entreprises par Duhem contiennent une large part de vérité, et Piaget lui-même utilisera dans ses recherches sur l’adaptation des limnées l’argument de l’impossibilité de réaliser des expériences cruciales permettant de trancher définitivement entre deux théories contradictoires (en ce cas, le lamarckisme et le darwinisme). Mais la façon dont le philosophe français nie toute portée de réalité aux hypothèses scientifiques le fait tomber dans le même piège que certains hommes d’église du quinzième siècle (le cardinal Bellarmin notamment), dont la bienveillance envers Copernic ne les a pas empêchés de minimiser ou d’ignorer la portée de ses travaux. La conception conventionnaliste et dévalorisante de la science adoptée par Duhem le conduit à minimiser à son tour l’importance des découvertes d’Einstein et à se méprendre sur leur signification.

Parmi les nombreuses publications de Duhem, mentionnons son "Traité élémentaire de mécanique chimique fondée sur la thermodynamique" (1897-1899), son "Evolution de la mécanique" (1903), ses "Etudes sur Léonard de Vinci" (1903-1913), et surtout son imposant "Système du monde, histoire des doctrines cosmologiques, de Platon à Copernic", dont sept volumes sur douze ont été rédigés (1913-1916).

Lien URL: http://www-history.mcs.st-andrews.ac.uk/Biographies/Duhem.html

© Fondation Jean Piaget 2022 - Mise à jour: 10 février 2022