multiplication logique
La notion de multiplication logique appartient à l’algèbre logique. Elle recouvre les différentes sortes de multiplications qui peuvent apparaître selon que les objets considérés sont des classes ou des relations.

La multiplication des classes revient à trouver les éléments d’une classe logique qui sont simultanément éléments d’une deuxième classe logique, le résultat de cette opération formant alors une troisième classe. Par exemple, la classe des fleurs rouges appartenant à une collection d’objets de différentes couleurs revient à trouver dans cette collection d’objets ceux qui sont à la fois des fleurs et rouges.

Quant à la multiplication des relations, elle est l’opération qui consiste à composer deux ensembles de relations. Soit par exemple les relations asymétriques entre les différentes hauteurs que peut prendre le niveau d’un liquide dans un verre. Soit par ailleurs les relations asymétriques entre les largeurs de différents verres. L’opération de multiplication des relations (en l’occurrence asymétriques) sera cette capacité qu’à un sujet de composer les deux sériations opératoires des hauteurs et des largeurs en jeu, par exemple, dans une situation de transvasement des liquides.

Dans cet exemple, ce sont cette capacité de multiplier les relations en jeu et les notions liées à ce savoir-faire opératoire, qui, composées avec un autre groupe d’opérations (ajouter ou soustraire des liquides) et de notions, permettront à un enfant d’affirmer la conservation d’un liquide lors de son transvasement dans un verre de forme différente.


© Fondation Jean Piaget 2022 - Mise à jour: 10 février 2022