prise de conscience
Contrairement à l’usage courant du terme, pour lequel la prise de conscience se limite à projeter en quelque sorte sur la scène de la conscience, ou à "éclairer", une quelconque réalité jusqu’alors non consciente, la prise de conscience est pour Piaget une activité ou une conduite qui, comme toute autre, transforme l’objet sur laquelle elle porte.

Cette dimension constructive de la prise de conscience a été très bien mise en évidence dans les recherches réalisées à son sujet au début des années septante. Un enfant qui agit de manière à atteindre le but qu’il s’est fixé ne prend pas pour autant adéquatement conscience, sur le plan de la conceptualisation, de la façon dont il a procédé. La prise de conscience dépend des schèmes d’assimilation conceptuelle utilisés par lui pour décrire sa propre action.

Bien qu’aucune recherche n’ait été réalisée à d’autres niveaux du développement cognitif, il est vraisemblable que des processus similaires de prise de conscience s’y retrouvent, y compris sur le plan de l’intelligence sensori-motrice.


© Fondation Jean Piaget 2022 - Mise à jour: 10 février 2022