quantité intensive
Le terme de "quantité intensive" a été choisi par Piaget pour caractériser les quantités intervenant en logique, mais aussi dans tous les cas où un jugement opératoire de quantité peut être formulé sans que le sujet ait à réaliser une opération arithmétique ou une opération de mesure par report répété d’une unité. Ainsi un enfant de niveau opératoire sait qu’il y a forcément plus de fleurs que de marguerites dans le monde, puisque les fleurs, ce sont les marguerites plus toutes les autres fleurs. Aucune mesure ne doit être faite pour répondre à un tel problème de quantification. Mais comme le montre le même problème restreint au cas particulier de la classe des fleurs composant un bouquet, une quantité intensive apparemment aussi simple n’est pleinement connue par l’enfant qu’en fonction de la construction qu’il fait par ailleurs des opérations d’addition et de soustraction logiques.

Il en va de même pour la logique des relations: il est inutile de connaître de combien une baguette est plus grande qu’une autre baguette pour savoir qu’elle est plus grande. Mais en dépit de sa facilité apparente, la notion de quantité intensive qui intervient en logique des relations asymétriques exige, elle aussi, la construction d’opérations portant sur les différences et les notions qui l’accompagnent (en particulier la notion que telle différence est l’addition intensive de deux autres).


© Fondation Jean Piaget 2022 - Mise à jour: 10 février 2022