cybernétique
Créée à la fin des années trente, la cybernétique était alors considérée comme l’étude des processus de contrôle et de communication chez l’animal et la machine, ou encore des systèmes qui comportent des mécanismes spécialisés de régulation leur permettant d’atteindre des fins pouvant être fixées soit de l’intérieur de ces systèmes, soit de l’extérieur (comme c’est le cas par exemple pour un thermostat). Elle s’est par la suite progressivement complexifiée au point de devenir non seulement la science des régulateurs, mais aussi celle des systèmes naturels ou artificiels ayant la particularité de comporter des mécanismes spécialisés d’auto-équilibration et d’auto-organisation, assurant leur conservation malgré les transformations qu’ils subissent.

Le terme "cybernétique" a été adopté par Wiener et les cofondateurs de cette discipline en référence au sens du mot grec, dont il est le dérivé, c’est-à-dire en référence à l’activité de pilotage d’un voilier, tâche lors de laquelle le "gouverneur" du bateau ne cesse de corriger la direction prise par celui-ci, afin de garder le bon cap.


© Fondation Jean Piaget 2022 - Mise à jour: 10 février 2022