Jean Piaget. Présentation de l'oeuvre
Fondation Jean Piaget

En savoir plus


JP24_3: Compte rendu de: L. Brunschvicg, l’expérience humaine et la causalité physique
Contrairement à ce que suggère son nom, cet article est bien plus qu’un compte rendu. Il jette les bases de l’épistémologie génétique en montrant comment celle-ci s’inscrit dans le prolongement des recherches sur la biologie et des recherches sur la psychologie génétique.

JP29_2: Les deux directions de la pensée scientifique
Cet article contient le premier exposé de l’une des thèses centrales de l’épistémologie génétique: l’existence de deux directions contraires de la pensée scientifique empêche les deux sortes opposées de réductionnisme qui ont traversé l’histoire de la philosophie et des sciences, le matérialisme et le spiritualisme (ou l’idéalisme).

JP50: Introduction à l’épistémologie génétique
Cet ouvrage occupe le centre de gravité de l’oeuvre. S’appuyant sur les multiples résultats des recherches psychogénétiques sur les catégories et les opérations de la connaissance et de l’intelligence, Piaget reconsidère l’ensemble des solutions jusqu’alors proposées aux problèmes plus ou moins généraux de l’épistémologie et expose sa propre conception, synthèse et dépassement des précédentes.

EEG1: Epistémologie génétique et recherche psychologique
L’introduction à ce premier volume des études d’épistémologie génétique contient une description de l’épistémologie génétique comme science, ainsi que le programme de recherche conçu par Piaget pour le Centre international d’épistémologie génétique créé en 1955. L’auteur y passe en revue quelques-uns des problèmes épistémologiques généraux soulevés par les différentes disciplines scientifiques.

JP67b: Logique et connaissance scientifique
Publié dans l’encyclopédie la Pléiade, cet ouvrage, qui contient des chapitres de plusieurs savants ou philosophes que Piaget a pu côtoyer au Centre d’épistémologie génétique, illustre le poids pris par ses travaux dans la communauté intellectuelle de langue française. Rédigés par Piaget, les chapitres d’introduction et de conclusion contiennent, les premiers, l’exposé des méthodes et des objets de l’épistémologie génétique, et les derniers, l’exposé des thèses les plus générales auxquelles aboutissent l’ensemble des recherches consacrées par l’auteur à la progression des connaissances chez l’enfant et dans les sciences.

JP70a: L’épistémologie génétique
Publié dans dans la collection "Que Sais-je?" (PUF), ce petit ouvrage contient un bilan complet des recherches d’épistémologie génétique portant sur la logique, les mathématiques et la physique. La section finale porte sur "le constructivisme et la création des nouveauts".

JP83b: Psychogenèse et histoire des sciences
Basé sur une mise en rapport systématique de quelques chapitres d’histoire des sciences avec les enquêtes psychogénétiques correspondantes sur le développement des notions et des opérations intellectuelles chez l’enfant, cet ouvrage contient la dernière formulation par Piaget de sa conception constructiviste du progrès des connaissances.

Haut de page







Le grand homme qui paraît lancer des courants nouveaux n’est qu’un point d’intersection ou de synthèse d’idées élaborées par une coopération continue, et même lorsqu’il s’oppose à l’opinion régnante il répond à des besoins sous-jacents dont il n’est pas la source. C’est pourquoi le milieu social remplace effectivement pour l’intelligence ce qu’étaient les recombinaisons génétiques de la population entière pour la variation évolutive ou le cycle transindividuel des instincts.