Fondation Jean Piaget

Pour en savoir plus


JP47: La psychologie de l’intelligence
Le cinquième chapitre de cet ouvrage synthétique offre un bref aperçu de la conception que Piaget se faisait de la pensée formelle avant la découverte des modèles de groupe et de groupement applicables aux opérations intellectuelles sous-jacentes à cette pensée. Dès ses premiers articles de psychologie génétique, l’auteur avait su détecter certaines caractéristiques essentielles de la pensée de l’adolescent, notamment la capacité de penser des propositions, en l’absence d’un support concret. L’ouvrage de 1947 ajoute le fait, pour la pensée formelle, d’être composée d’opérations agissant sur des opérations et sur leurs résultats.

JP55: De la logique de l’enfant à la logique de l’adolescent
Cet ouvrage contient l’exposé des résultats des recherches d’Inhelder sur la genèse des conduites expérimentales et le puissant éclairage que la modélisation logique, entreprise par ailleurs par Piaget, apporte à la compréhension de cette genèse.

JP63b: Les opérations intellectuelles et leur développement
Rédigé par Piaget et Inhelder, ce chapitre du traité de psychologie contient toute une section consacrée à la pensée formelle.

JP66b: La psychologie de l’enfant
Le cinquième chapitre de cet ouvrage a pour objet la pensée formelle et combinatoire. Un parallèle est établi avec les transformations de l’affectivité chez l’adolescent.

Haut de page







Le sens commun des psychologues met tout l’accent sur les facteurs d’apprentissage et sur les actions du milieu en oubliant, lorsqu’il s’agit des fonctions cognitives, les implications de la biologie contemporaine et sans voir la contradiction entre un mutationnisme biologique et un lamarckisme (ou empirisme intégral) épistémologique […] Réciproquement, le sens commun des biologistes oublie l’épistémologie et la pensée et traite volontiers le cerveau humain comme un produit de sélection à la manière des sabots du cheval ou des nageoires des poissons […] Puissent les biologistes et les psychologues collaborer à l’avenir jusqu’à dévoiler ensemble les secrets d’une organisation organisante, une fois levés ceux de l’organisation déjà organisée.