Fondation Jean Piaget


monisme


Description élargie
Le monisme est une conception unitaire de la réalité. Dans la philosophie classique, le monisme s’opposait à une position dualiste affirmant la présence de deux substances, la matière et l’esprit, au sein de la réalité. Le monisme matérialiste revenait à identifier toute réalité à la matière étendue; le monisme spiritualiste ou idéaliste, à la considérer comme composée d’idées.

Le problème se pose aujourd’hui en des termes différents. La science admet généralement l’unité de la réalité, mais sans retenir pour autant les anciennes oppositions. Le problème est plutôt de l’ordre de l’explication. Peut-on réduire les explications des phénomènes d’ordre supérieur aux phénomènes d’ordre inférieur (biologiques par rapport aux physico-chimiques, psychologiques par rapport aux biologiques, etc.)? Si cela n’est pas possible, alors il en résultera une pluralité d’explications à propos d’un même phénomène (par exemple une explication neurologique de la mémoire psychologique, parallèlement à une explication psychologique). Piaget, très prudent sur ces questions et par crainte de tout réductionnisme, a tendance à pencher pour un parallélisme de méthode, sans pour autant nier la possibilité que sur certains points les explications se rejoignent.

Résultat de la recherche dans « Présentation de l'œuvre de Piaget »


Les internautes pourront trouver ci-dessous des extraits de texte dans lesquels se trouve la notion sélectionnée. Cliquer sur le titre de l'un de ces extraits ouvrira la page dont est tiré l'extrait sélectionné.


Epistémologie de la psychologie

Rapport psycho/physiol.
[...] plus généraux en jeu dans la physiologie abstraite ou mathématique» (JP50, III, p. 180). Vers un monisme possible On voit poindre ici, comme d’ailleurs en d’autres passages portant non pas sur [...]