Fondation Jean Piaget

Entretiens


Entretien avec l'équipe de
1966 .
Entretien avec l'équipe de "Continents sans visa"
[Visionner]
 - Présentation
En 1966, l'équipe de Continents sans visa réalise un reportage sur l'école primaire de la Gradelle qui applique les méthodes d'enseignement du pédagogue français Célestin Freinet. Celles-ci sont basées sur l'expression libre des enfants: texte libre, dessin libre, correspondance interscolaire, imprimerie et journal étudiant.

Dans cet extrait, le biologiste et psychologue de l'enfant Jean Piaget donne son avis sur cette méthode pédagogique et apporte des éléments de ses propres recherches.


Entretien avec T. Gouin-Décarie
1969 .
Entretien avec T. Gouin-Décarie
[Visionner]
 - Présentation
En 1969, au Sel de la semaine (émission de Radio Canada), Thérèse Gouin-Décarie s'est entretenue pendant près d'une heure avec Jean Piaget. Après avoir parlé de ses premiers travaux, l'épistémologiste explique comment ses théories et expériences l'ont amené à mieux comprendre les étapes du développement de l'intelligence.

C'est le film de cet enregistrement conservé par Radio Canada auquel le visiteur aura accès, après quelques secondes d'attente...


Piaget interrogé par Gilbert Voyat avec des interventions de B. Inhelder
1980 Févr .
Piaget interrogé par Gilbert Voyat avec des interventions de B. Inhelder
(Taille 10MB - attention le chargement peut prendre du temps)
(c) Fondation Jean Piaget



Sitôt qu’intervient […] l’assimilation sensori-motrice ou intellectuelle la plus simple, c’est-à-dire l’incorporation des objets perçus ou conçus dans les schèmes antérieurs de l’activité du sujet […], la mise en relation ainsi constituée revient à établir entre les termes ou entre leurs rapports un type de connexion, spécifique de la vie mentale: cette connexion, qui est commune au système des significations, […] c’est-à-dire à tout ce qui différencie un processus psychique d’un processus physique, consiste toujours […] à relier des qualités entre elles d’une manière telle que l’une en entraîne une autre du point de vue de la conscience elle-même, c’est-à-dire du point de vue du sujet et non pas de l’objet. On peut alors appeler implication, au sens large, un tel produit de l’assimilation mentale.