Fondation Jean Piaget


Études d'épistémologie génétique par ordre chronologique


1957 (avec W.E. Beth et W. Mays).
Épistémologie génétique et recherche psychologique
Paris: Presses univ. de France. (EEG 1)
Présentation
[Rédigées par Piaget, la première et la deuxième parties de cet ouvrage sont téléchargeables ICI (sous l'année 1957).]

La première partie de l'ouvrage a pour titre: Introduction. «Le Centre international d'Épistémologie génétique» et les «Études d'Épistémologie génétiques».

La deuxième partie décrit: Le programme et les méthodes de l'épistémologie génétique.

Rédigée par W. Mays, la troisième partie a pour objet "La logique et le langage chez Carnap".

Enfin la quatrième partie, de W. Beth, porte sur "La logique et la pensée naturelle".

Les parties III et IV sont en phase avec le premier thème abordé par le CIEG, à savoir le statut de la logique et des vérités logiques.


1957 (avec L. Apostel, W. Mays, A. Morf).
Les liaisons analytiques et synthétiques dans les comportements du sujet
Paris: Presses univ. de France. (EEG 4)
Texte PDF mis à disposition le 20.07.2008
 - Présentation
Fruit d'une collaboration entre ses auteurs, cet ouvrage (dont Piaget a assumé la rédaction avec l'aide de L. Apostel et de A. Morf) vise à résoudre le difficile problème des liens entre les jugements analytiques et les jugements synthétiques, eu égard à la question des rapports entre les vérités logico-mathématiques d'un côté, et physiques de l'autre. En d'autres termes, le problème central traité dans cet ouvrage est celui des rapports de filiation ou non entre le logico-mathématique et le physique, et, si le premier n'est pas issu du second, la question de savoir si le logico-mathématique trouve sa source première dans les coordinations d'action observées chez l'individu et qui comportent déjà une logique ou au contraire dans les interactions sociales. (Rappelons que si, pour Piaget, la connaissance logico-mathématique trouve son ultime fondement naturel dans les coordinations générales de l'action ainsi que dans les coordinations nerveuses ou organiques qui les sous-tendent, il n'en attribue pas moins un rôle également nécessaire aux échanges sociaux.)

Mais cet ouvrage a une portée qui dépasse la seule résolution de ce problème. Par delà la visée scientifique, il a une portée pédagogique évidente. Pour Piaget, il s'agissait certainement de démontrer aux yeux des philosophes de la mouvance du positivisme logique l'importance de réaliser des enquêtes psychologiques et plus particulièrement psychogénétiques effectives afin de recueillir des faits susceptibles de résoudre pareil type de problèmes. Fruit de l'une des deux premières enquêtes effectuées peu après la création du CIEG, cet ouvrage fournit ainsi une excellente illustration de l'importance accordée par Piaget au recours à la méthode génétique (en particulier psychogénétique) et à la collaboration scientifique pour résoudre les problèmes d'épistémologie, mais aussi, du même coup, pour éclairer la psychogenèse des conduites et des notions logico-mathématiques. Le lecteur y trouvera en particulier une analyse renouvelée de la progression du nombre chez l'enfant, qui montre comment celui-ci acquiert le nombre pleinement opératoire à partir du nombre empirique, le plus souvent – aujourd'hui – avec l'aide du dénombrement ou du nombre oral (ou encore de ce que Pierre Gréco appellera la quotité dans sa recherche publiée dans le EEG13).

Nous remercions M. Vicente E. R. Marçal, étudiant en Philosophie (niveau maîtrise) de l"Université Estadual Paulista 'Julio de Mesquita Filho' à Marilia, São Paulo (Brésil), qui, en nous faisant parvenir la photocopie électronique de cet ouvrage, nous a incités à mettre rapidement à disposition sur notre site ce volume IV des Études d'épistémologie génétique.
(Les chapitres de l'ouvrage sont disponibles dans la section Chapitres de la présente page.)

1957 (avec L. Apostel, B. Mandelbrot).
Logique et équilibre
Paris: Presses univ. de France. (EEG 2)
Présentation
Ce ouvrage dans lequel Piaget développe un premier modèle d'équilibration des comportements psychologiques est composé de trois parties. La première, qui porte "Sur la définition abstraite de quelques degrés d'équilibre" est rédigée par B. Mandelbrot, le père des fractales en mathématiques.
La deuxième partie, de la plume de Piaget, a pour titre "Logique et équilibre dans les comportements du sujet". Piaget y présente un premier modèle d'équilibration des comportements psychologiques basé sur des concepts empruntés à la thermodynamique et à la théorie des jeux.
Le troisième chapitre "Equilibre, logique et théorie des graphes" a pour auteur Léo Apostel.

Le chapitre rédigé par Piaget est téléchargeable ICI, sous l'année 1957.


1958 (avec A. Jonckheere et B. Mandelbrot).
La lecture de l'expérience
Presses univ. de France. (EEG 5)

1958 (avec J. S. Bruner, F. Bresson, A. Morf).
Logique et perception
Presses univ. de France. (EEG 6)

1959 (avec P. Gréco).
Apprentissage et connaissance
Paris: Presses univ. de France. (EEG 7)
Présentation
[Présentation, version 27 novembre 2013.|

Ce septième volume des Etudes d’épistémologie génétique est le premier d’une série de trois ouvrages consacrés au statut et au rôle des apprentissages dans le développement des connaissances et structures logico-mathématiques. Ce volume VII est composé de trois parties: 1. une Introduction dans laquelle Piaget résume La troisième année d’activité du Centre [international d’épistémologie génétique] ainsi que le troisième Symposium international d’épistémologie génétique; 2. Un chapitre dans lequel Piaget examine les rapports entre Apprentissage et connaissance (la fin de cet examen sera exposée dans le volume 10 des EEG); et enfin 3. un chapitre dans lequel Pierre Gréco présente les résultats d’une recherche sur "L’apprentissage dans une situation à structure opératoire concrète: les inversions successives de l’ordre linéaire par des rotations de 180 degrés".


1959.
L'apprentissage des structures logiques
/ A. Morf, J. Smedslund, Vinh Bang et J.F. Wohlwill, avec un avant-propos de J. Piaget
Paris: Presses univ. de France. (EEG 9)

1959 (avec M. Goustard, P. Gréco, B. Matalon).
La logique des apprentissages
Paris: Presses univ. de France. (EEG 10)

1960 (avec P. Gréco, J.-B. Grize, S. Papert).
Problèmes de la construction du nombre
Paris: Presses univ. de France. (EEG 11)

1960 (avec D. E. Berlyne).
Théorie du comportement et opérations
Paris: Presses univ. de France. (EEG 12)
Présentation
[Présentation FJP, 8 janvier 2013]

Ce volume XII des Etudes d’épistémologie génétique contient en première et en deuxième partie deux essais de Daniel Berlyne cherchant à traduire la conception piagétienne du développement cognitif (et en particulier des apprentissages et constructions opératoires) dans le cadre d’une théorie étendue des apprentissages stimulus-réponse d’inspiration hullienne. Dans les termes de l’épistémologie piagétienne, le résultat auquel parvient Berlyne peut être considérée comme une assimilation réciproque des deux théories en jeu.

La troisième et dernière partie de l’ouvrage est une discussion par Piaget des résultats obtenus par Berlyne et révèle la façon dont Piaget a toujours recherché cet accord mutuel des esprits qui a ses yeux est l’un des moteurs essentiels de l’avancement des sciences. Les trois parties de cet ouvrage, ainsi que l’avant-propos vraisemblablement rédigés par Pierre Gréco sont disponibles sur les pages suivantes du site de la Fondation Jean Piaget:

Littérature secondaire II (pour les parties 1 et 2);

Articles - Chapitres de livres - Brochures - Manuscrits - Préfaces (par ordre chronologique) (pour la partie 3);

et enfin:

Littérature secondaire I (pour l’avant-propos)


1961 (avec W. Beth).
Épistémologie mathématique et psychologie: essai sur les relations entre la logique formelle et la pensée réelle
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 14)
Présentation
[Texte de présentation, FJP 23 mai 2014]

Précédé d’un bref avant-propos de Piaget, le volume 14 des Etudes d’épistémologie génétique est composé de deux parties. La première partie contient six chapitres rédigés par E.W. Beth, ainsi qu’une note de J.-B. Grize sur «L’idée de machine à penser». La seconde contient une brève introduction ainsi que les chapitres 7 à 12 rédigés par Piaget. L’ouvrage se termine par des «Conclusions générales» co-signées par Beth et Piaget (mais certainement rédigées pour l’essentiel par Piaget).

L’Introduction de cette 2e partie, ainsi que les chapitres 7 à 12 sont disponibles sur la page Autres (ordre chronologique, année 1961) du site de la Fondation Jean Piaget.


1962 (avec E.W. Beth, J.-B. Grize, R. Martin, et al.).
Implication, formalisation et logique naturelle
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 16)
Présentation
[Texte de présentation, FJP, version juillet 2013]

Ce 16e volume des Etudes d'épistémologie génétique est composé des chapitres suivants:

1. Introduction, par J. Piaget
2. Introduction à une étude expérimentale et formelle du raisonnement naturel, par J.-B. Grize et B. Matalon
3. Etude génétique de l'implication, par B. Matalon
4. Tableaux logiques pour la logique de l'implication, par E.W. Beth
5. Remarques sur les limitations des formalismes, par J.-B. Grize
6. Systèmes formels et préoccupations génétiques, par R. Martin
7. L'emploi de la disjonction chez les adolescents, par A. Naess
8. Défense de l'épistémologie génétique, par J. Piaget


1962.
Structures numériques élémentaires
/ par P. Gréco et A. Morf
Paris: Presses. Univ. de France. (EEG 13)
Présentation
Cet ouvrage est l'une des rares publications de la collection des Etudes d'épistémologie génétique pour lesquelles Piaget n'a pas écrit de chapitre. Il contient le chapitre de Pierre Gréco sur "Quantité et quotité" dans lequel celui-ci expose les résultats montrant comment, avant de parvenir à la conservation opératoire du nombre les enfants peuvent affirmer que celui-ci se conserve, quand bien même la quantité numérique varie! Trois autres chapitres rédigés par Gréco ou par Morf rapportent la découverte chez l'enfant des propriétés numériques de connexité et de commutativité, ainsi qu'une analyse génétique des conduites et notions de partition numérique.


1963 (avec L. Apostel, J.-B. Grize, S. Papert).
La filiation des structures
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 15)

1963 (avec P. Gréco, B. Inhelder, B. Matalon).
La formation des raisonnements récurrentiels
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 17)

1964 (avec T. Vinh Bang, P. Gréco, J.B. Grize et al.).
L'épistémologie de l'espace
(Paris: Presses universitaires de France. (EEG 18)

1966 (avec J.-B. Grize, K. Henry, M. Meylan-Backs et al.).
L’épistémologie du temps
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 20)
Présentation
[Fondation Jean Piaget, 19 janvier 2014.]

Rédigé par Piaget, le chapitre premier de ce 20e volume des Etudes d’épistémologie génétique a été placé sur la page Articles - Chapitres de livres - Brochures - Manuscrits - Préfaces (par ordre chronologique) (année 1966, titre «Problèmes du temps et de la fonction») du site de la Fondation Jean Piaget.

Ce chapitre a pour objet principal les "Problèmes du temps et de la fonction", et rapporte "Les travaux des années 1961-1963 et les symposiums de juin 1962 et juin 1963 du Centre international d’épistémologie génétique".


1967.
Perception et notion du temps
/ Magali Bovet, Pierre Gréco, Seymour Papert et Gilbert Voyat, avec une introduction de J. Piaget
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 21)

1968.
Cybernétique et épistémologie
/ G. Cellerier, S. Papert et G. Voyat, avec un avant-propos de J. Piaget
Paris: Presses universitaires de France. (EEG 22)
Présentation
L’Avant-propos de Piaget à ce volume 22 des Etudes d’épistémologie génétique est téléchargeable ICI, sous l’année 1968.
Les chapitres de Guy Cellérier et de Seymour Papert sont disponibles sur la page Littérature secondaire I du site de la Fondation.


1968 (avec J.-B. Grize, A. Szeminska, Vinh Bang et al.).
Épistémologie et psychologie de la fonction
Paris: Presses univ. de France. (EEG 23)

1968 (avec H. Sinclair, V. Bang et al.).
Épistémologie et psychologie de l'identité
Paris: Presses univ. de France. (EEG 24)

1971 (avec R. Garcia).
Les explications causales
Paris, Presses univ. de France, 1971. (EEG 26)
Texte PDF mis à disposition le 25.11.2013
 - Présentation
[Présentation FJP, 25 novembre 2013]

L’ensemble des sections de la première partie de cet ouvrage qui ont pour objet les rapports entre la causalité et le développement des structures opératoires du sujet, ainsi que la première section de la deuxième partie sont disponibles sur la page Chapitres de 1971 à 1990 du site de la Fondation.
Rédigée par Rolando Garcia, le seconde section de cette Partie II est disponible sur la page Littérature secondaire I du site de la Fondation.

1971 (avec Bunge, F. Halbwachs, T.S. Kuhn).
Les théories de la causalité
Paris: Presses univ. de France. (EEG 25)

1972 (et collab.).
La direction des mobiles lors de chocs et de poussées
Paris: Presses univ. de France, 1972. (EEG 28)

1972 (et collab.).
La transmission des mouvements
Paris: Presses univ. de France, 1972. (EEG 27)
Texte PDF
 - Présentation
[Présentation FJP, 13 février 2013]

Les chapitres 1 à 9 de cet ouvrage sont disponible sur la page Chapitres de 1971 à 1990 du site de la Fondation Jean Piaget.

1973 (et collab.).
La composition des forces et le problème des vecteurs
Paris: Presses univ. de France. (EEG 30)

1973 (et collab.).
La formation de la notion de force
Paris: Presses univ. de France. (EEG 29)
Texte PDF
 - Présentation
[Présentation FJP, 17 mars 2013]

Les chapitres 1 à 7 de cet ouvrage sont disponible sur la page Chapitres de 1971 à 1990 du site de la Fondation Jean Piaget.

1974 (et collab.).
Recherches sur la contradiction
Paris: Presses univ. de France, 2 vol. (EEG 31-32)

1975.
L'équilibration des structures cognitives : problème central du développement
Paris: Presses univ. de France. (EEG 33)
Présentation
[Les chapitres de cet ouvrage sont téléchargeables ICI, sous l'année 1975.]

Cet ouvrage de moins de 200 pages est l’un des plus importants de Piaget. L’objectif est clair: il s’agit de démontrer, par une argumentation “organique”, que les structures les plus générales de l’intelligence humaine, et leur prolongement que constituent les sciences logico-mathématiques et matérielles sont le produit de mécanismes d’équilibration majorante composés de régulations compensatrices et d’abstractions empiriques et réfléchissantes se modifiant elles-mêmes en raison des progrès de l'intelligence et des connaissances. C’est la quasi-totalité des très nombreuses observations et conceptions recueillies et élaborées pendant des décennies de recherche qui sont alors évoquées et repensées en fonction de cet objectif. Piaget montre une nouvelle fois dans cette 33e étude d’épistémologie génétique son exceptionnel talent, héritage de l’histoire naturelle, de tisser ensemble faits, concepts et théories.


1977 (et collab.).
Recherches sur l'abstraction réfléchissante
Paris: Presses univ. de France, 2 vol. (EEG 34-35)

1978 (et collab.).
Recherches sur la généralisation
Paris: Presses univ. de France. (EEG 36, avec G. Henriques)

1980 (et collab.).
Recherches sur les correspondances
Paris: Presses univ. de France. (EEG 37)
Texte PDF
 - Présentation
[FJP/Texte de présentation — version du 18 novembre 2013]

Cet ouvrage —dont les chapitres peuvent être téléchargés sur cette page du site de la Fondation (à l’année 1980)— révèle la toute nouvelle approche et compréhension de l’intelligence préopératoire induite par la prise en considération des progrès de la mathématique fonctionnelle ayant donné naissance aux théories des morphismes et catégories mathématiques. Si, comme le montrera un autre ouvrage de Piaget et al. consacré aux "Morphismes et catégories" (JP90), il faudra attendre la constitution des structures opératoires pour que les enfants parviennent à maîtriser complètement les relations fonctionnelles en jeu dans l’intelligence préopératoire, en sens inverse, l’ouvrage sur les correspondances montrent comment la maîtrise progressive des relations (ou correspondances) entre états statiques contribue à la construction des opérations logico-mathématiques, par l’intermédiaire d’une compréhension des actions transformantes conduisant d’un état à un autre (par exemple d’une certaine grandeur à une grandeur plus grande).

Haut de page


Si […] pour en revenir aux hypothèses nativistes concernant les distances selon les trois dimensions, la rétine était le siège d’une estimation innée des longueurs, cela ne signifierait nullement que ce noyau perceptif héréditaire fût capable de déterminer à lui seul la construction de toutes les perceptions et de toutes les intuitions ultérieures de la distance.